• Corentin

Covid-19 : Macron hausse le ton


Capture d'écran de l'allocution présidentielle (Youtube)

Le Président de la République ce soir a donné rendez-vous aux Français à 20H pour une allocution présidentielle essentiellement à cause de la recrudescence des cas de Covid-19 en France à cause du variant delta. Plusieurs points ont été abordés par Emmanuel Macron comme l’extension du pass sanitaire et l’obligation vaccinale pour le personnel soignant.

« nous avons réussi à maîtriser l'épidémie et à revivre à nouveau »

Lors de son allocution, Emmanuel Macron a évoqué l’accélération de l'épidémie de Covid-19 dus au variant delta qui devient de plus en plus majoritaire dans le pays . Il a répété maintes et maintes fois que la vaccination était la seule solution pour se protéger et retrouver une vie normale.

Les mots envers les non vaccinés ont été très forts comme cette phrase qui a marqué les esprits :

« Il faut faire porter les restrictions sur les non vaccinés plutôt que sur tous »

C’est à ce moment là qu’Emmanuel Macron a listé ses différentes mesures pour étendre le pass sanitaire et accélérer la vaccination :

- Vaccination obligatoire pour le personnel de santé et celles et ceux en contact avec un public fragile le 15 septembre

- A partir du 21 juillet, le pass sanitaire devient obligatoire pour les spectacles, concerts et parcs d’attractions recevant plus de 50 personnes.

- A partir d’août, le pass sanitaire sera obligatoire pour les cafés, restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, cinémas, trains et avions.

- Les test PCR hors ordonnance deviendront payant et seront donc plus remboursés à partir du mois d’octobre


Ces différentes mesures ont eu un effet immédiat durant l'allocution car l'application Doctolib pour la prise de rendez-vous au vaccin a été prise d'assaut par les Français . C'est environ 17 000 rendez-vous pris par minute au moment de l'allocution et après.

Pour finir cette allocution, le Président de la République a donné le ton de la fin de son quinquennat en parlant de travailler davantage et de repousser la retraite sans en donner les détails qui viendront sans doute plus tard.