Rechercher

2022 : La candidature de Zemmour qui effraie Marine Le Pen

Mis à jour : juin 10


Depuis quelques mois, le polémiste et chroniqueur star de Cnews continue de laisser planer le doute sur sa possible candidature pour l’élection présidentielle de 2022. Cette candidature qui est vue comme un obstacle pour le Rassemblement National.



Eric Zemmour le 3 mars 2011 à Paris pour un débat de l'UMP (Frederic Legrand/Shutterstock)

Ce doute a encore pris de l’épaisseur depuis qu’Eric Zemmour a accordé une interview-portrait au média en ligne « Le livre noir ». Dans cette interview de 1h20, nous pouvons retrouver un Eric Zemmour très détendu qui se livre à un portrait sur sa famille. Mais bien sûr une grande partie de l’interview est consacrée aux sujets qu’il affectionne comme la théorie du remplacement et le danger de l’islam.

« Oui il faut passer à l’action »


« Je fais de plus en plus de proposition »

Ces petites allusions ont très rapidement mis en salive les médias et alors Marine Le Pen a donc été obligée de réagir à cette possible candidature au micro de RTL : « C’est une candidature qui peut aider Emmanuel Macron à être en tête de l’élection présidentielle »

La candidate du Rassemblement National a conscience que cette candidature peut lui faire du tort et peut l’empêcher à être qualifiée pour le second tour de la présidentielle et déjouer ce duel Macron-Le Pen qui est mis en place par la presse française depuis 2017.

La Présidente du Rassemblement National est depuis le débat raté du second tour très critiquée au sein de son parti. Un homme comme Eric Zemmour peut rassembler des personnalités déçues du RN comme Jean Messiha qui était très proche du chroniqueur pour la manifestation des policiers le 19 mai 2021.

Beaucoup d’électeurs se questionnent sur sa “présidentiabilité” et sa possible stature de chef d’Etat avec ses polémiques à répétitions sur ses différents propos comme par exemple le dernier en date: le chroniqueurs de Cnews a dû réagir à la gifle que le Président de la République a reçu ce mardi en déplacement à Tain :


« il a ce qu’il mérite »

Cette réaction a profondément choquée la classe politique qui était unanime pour dénoncer ce geste et exprimer leur profonde solidarité envers Emmanuel Macron

Les prochains sondages pour la présidentielle seront donc indispensables à Eric Zemmour pour se lancer ou non dans cette course pour l’Elysée.